Territoires

Histoire et stratégie

Créée dans les années 1960, TERRITOIRES, n’a eu de cesse de faire évoluer son offre de service pour répondre aux attentes de ses clients collectivités, entreprises et particuliers.

Territoires est l'outil opérationnel des entrepreneurs publics ou privés dans les domaines du conseil, de la conception, de la gestion et de la conduite de leurs projets d'aménagement, de construction et de développement.

NAISSANCE DE TERRITOIRES
Dans les années 60, TERRITOIRES s'appelle la SEMAB (Société d'Economie Mixte d'Aménagement de Brive). La SEM a été créée par la ville de Brive principalement pour réhabiliter en centre ancien un quartier en ruine : la vieille halle. Cette réhabilitation engagée par Jean Charbonnel, s'est réalisée en étroite collaboration avec Bernard Val, à l'époque directeur général des services techniques de la ville.

Ce projet innovant est annonciateur des projets urbains menés dans les années 2000 par la SEM à Brive, Tulle, Uzerche et Argentat. Jusqu'en 1977, la SEM, outil privilégié de la collectivité, acteur majeur du développement et de l'urbanisation de la ville, réalise les aménagements des nouveaux quartiers de Tujac, des Beylies Hautes et de Rivet.

Découvrez la suite de notre histoire en détails ci-dessous.

14

Personnes

50

Années d'existence

109

Projets réalisés

78

ÉTUDES

Présentation de Territoires

+ de 50 ans d'expérience, une équipe au service des territoires, de leurs collectivités, de leurs entreprises et de leurs habitants.

1977

Elargissement du perimètre d'intervention

A partir de 1977, la SEM étend son périmètre d'intervention aux communes corréziennes, notamment à Ussac avec l'aménagement de la ZAC de l'Aiguillon. Elle devient alors la SEMABL, Société d'Economie Mixte d'Aménagement du Bas Limousin, nom qu'elle gardera jusqu'en 2012.

1989

Fusion de la SEMABL avec la SEMICC

En 1989, sous la présidence de Jean Alibert, adjoint du Maire Jean Charbonnel, la SEMABL absorbe la SEMICC (Société d'Economie Mixte de Construction de la Corrèze) et développe son activité locative sociale. Plusieurs programmes de logements locatifs sociaux sont réalisés à Brive (Immeuble Parelon sur le boulevard du Salan en 1990 ; opération des 40 logements à Rivet rue René Glangeaud en 1995), à Tulle (9 pavillons au Saquet-haut en 1993) et dans diverses autres communes du département (Beaulieu-sur-Dordogne, Saint-Germain les Vergnes, Jugeals Nazareth…).

La SEM intervient aussi dans la réalisation d'opérations de construction en accession à la propriété en propre comme les Résidences du Salan à Brive en 1990 et de Rigny à Tulle en 1998.

1997

Développement de l'actionnariat

L’année 1997 représente une nouvelle étape dans la vie de la SEM. La Ville de Tulle, la Caisse des Dépôts et Consignations et le Crédit Mutuel deviennent actionnaires. Dès 2001, sous la présidence de Patrick Vialle, la SEM développe une méthodologie d'intervention sur plusieurs années pour la valorisation globale des centres anciens (habitat, patrimoine, activités économiques, équipements publics, aménagement d'espaces publics).

Avec le premier contrat de Concession Publique d'Aménagement (CPA), signé en 2002 par François Hollande, à l'époque Maire de la ville de Tulle, la SEM y ouvre sa première agence sur site affirmant ainsi son engagement de proximité. A partir de 2003, les villes de Brive, d'Uzerche et d'Argentat décident d'agir pour leur centre ancien et en confient la redynamisation à la SEM.

2007

La sem recoit la sem d’OR, récompense de la fereration nationale des sem, pour son intervention en quartier ancien de tulle

Les actions menées dans le cadre du programme de rénovation urbaine en centre ancien de Tulle portaient sur l’aménagement d’espaces publics, la création d’équipements, l’intervention sur les commerces et sur l’habitat (construction neuve, curetage, résorption, réhabilitation et produits de défiscalisation).

2009

L'Agglomération du Bassin de Brive devient l'actionnaire majoritaire

En 2009, sous la mandature de Philippe Nauche, l'Agglomération du Bassin de Brive devient l'actionnaire majoritaire de la SEM qui intègre la compétence du développement économique par la fusion absorption avec Brive Energies, autre SEM créée sous le second mandat de Bernard Murat (2002-2008).

Cette fusion permet d'ouvrir le capital à de nouveaux actionnaires (conseil départemental de la Corrèze, ville de Terrasson, Communauté de Communes du Haut Quercy Dordogne, Communauté de Communes de Martel) et permet à la société de renforcer son action dans le domaine du développement économique : commercialisation des zones d'activités communautaires, gestion d'hôtel pépinière d'entreprises, réalisations d'études d'opportunités économiques, mise en place de systèmes d'informations géographiques à vocation économique.

2012

création d'une marque commerciale

2012, une marque commerciale : Territoires19. Sous l'impulsion de son président Directeur Général Jean-Jacques Thomas, l'ambition de la SEM est d'améliorer la lisibilité de son offre de services pour conquérir de nouveaux clients publics ou privés.

La mission d'Assistance à Maitrise d'Ouvrage (AMO) apportée à la construction des nouveaux bâtiments de l'usine Debitex en est un exemple. Dans le même temps, les aménagements publics se poursuivent à Tulle (construction de la nouvelle salle de l'Auzelou) et à Brive (Aménagement de l'avenue de Paris et des abords de la collégiale Saint-Martin ; modernisation de la halle Georges Brassens).

2013

Naissance de la SPL

La ville de Brive et l’Agglomération de Brive décident de créer la Société Publique Locale de Brive et son Agglomération, la SPL BA. Cette nouvelle société a pour compétences l’aménagement, la construction et la mise en œuvre de toutes actions en faveur du développement économique, uniquement sur le territoire de la Ville de Brive et de son Agglomération (49 communes).

Aussi la coexistence de 2 entreprises publiques locales (SEM19 et SPL BA) permet de créer un Groupement d’Intérêt Economique, le GIE Corrèze Limousin qui mutualise leurs ressources humaines (administratives, financières, juridiques, communications…) et matérielles. Ce fonctionnement permet aux 2 sociétés de se développer, d’améliorer et d’accroitre leurs capacités d’efficacité et de réactivité dans la mise en œuvre des projets de leurs clients.

2013, c’est aussi la signature de la Concession d’Aménagement du site « Caserne Brune » visant à la création d’un nouveau quartier de bureaux sur une emprise de 4,5 ha, la construction du pôle commercial de Nespouls, la réhabilitation d’immeubles en centre ancien de Brive, et la construction du Centre de Valorisation Agro-Ressources (CVA), première entreprise de la ZAC de Brive Laroche.

2014 - 2017

TERRITOIRES : la volonté d’exporter son savoir-faire

En mai 2014, Philippe Clément, conseiller municipal du nouveau Maire de Brive Frédéric Soulier, est nommé Président Directeur Général et se fait seconder par un Directeur Général Délégué : Nicolas Freida.

Une nouvelle dynamique de travail mutualisée se met en place, la SEM quitte le 2 boulevard du Salan et s’installe au sein de l’immeuble consulaire pour plus d’efficacité et de réactivité entre les organismes. Animé par la volonté d’exporter son savoir-faire dans la mise en œuvre de projet de restauration, réhabilitation et valorisation du patrimoine bâti, au-delà de la Corrèze, vers le Lot et la Dordogne, Philippe Clément fait naturellement évoluer l’identité de la SEM. « Territoires19 devient tout simplement TERRITOIRES ».

C’est en février 2015 que TERRITOIRES signe avec la ville de Cahors un contrat de Concession d’Aménagement pour rénover les bâtiments dégradés et indignes dans le secteur sauvegardé de la ville, pour une durée de 10 ans. Nouvelle preuve de son développement territorial, la concrétisation d’un partenariat avec la SEMIPER (SEM Périgourdine) en 2017 pour mutualiser les moyens et répondre aux attentes des territoires périgourdins et libournais.